Mon identité de genre

Ah, oui, désolée de vous l'apprendre si vous le saviez pas mais je suis une trans MtF (Male to Female pour les deux du fonds).

Maintenant soyons un peu sérieux, pourquoi les personnes que je connais IRL l'apprennent que maintenant? C'est car actuellement je ne peux pas l'assumer sans avoir peur des conséquences de celà et ça serait pire si ma famille l'apprennait.

Pourquoi? C'est très simple, si mes parents l'apprennent (ce qui arrivera si je me out à une personne de ma famille) mon père, dans un élan de LGBTphobie que seul lui connaît, ira me frapper et, d'une façon très probable, cassera tout ce qui arrive à me donner envie de vivre (Switch, PC et téléphone).

A force d'être bully j'ai commencé à beaucoup réfléchir sur moi même lorsque j'étais en 6eme, ces réflexions étaient mon genre et mon orientation sexuelle. C'est d'ailleurs à ce moment là que j'ai perdu l'homophobie que mon père m'avait "offert". C'est aussi à ce moment où j'ai été dans la phase nommée : "egg".

C'était totalement mon cas, tout ce que je pensais sur moi était facilement résumable par une facilité totale, je me disais : "si j'étais une fille, je serai....", finissez ça par "belle", "sociale", ou tout ce qui est logique et vous avez ma façon de pensée de ce moment là.

J'ai eu du mal à l'accepter mais c'est normal quand on voit l'éducation que j'ai eu. Je l'ai commencé à accepter en 2nd mais, contrairement à avant d'ailleurs, je trouve pas qu'un nom de transition en particulier m'irai bien. Sinon, je l'ai accepté à force de parler avec des trans de twitter, qui m'ont ont été genti.le.s avec moi durant ma phase d'"egg".

C'est grâce à elle, que j'ai pu commencé à lutter réellement face à ma disphorie. Ce fut la 1ere personne de l'IVL que j'ai vue IRL, ce qui a permi aussi de très bien me sentir quand j'étais genrée au féminin, et c'est grâce à elle si aujourd'hui j'ai des cheveux relativements longs (par rapport à l'époque), car sans elle j'aurai pas réussi à tenir tête face à mes parents pour réussir à laisser mes cheveux pousser. Certe ça a l'air minable comme victoire mais au vue de la LGBTphobie de mes parents ça reste une grande victoire pour moi même (et ma lutte contre ma disphorie).

Bah, contrairement à avant, comme déjà dit précédament, j'hésite pour mon nom de transition, mais je me sens plus heureuse que le moment où j'ai commencé a assumé cette transidentitée, j'espère maintenant que ça continuera ainsi.

Pour le futur je souhaite d'abord dans un premier temps pouvoir partir de chez moi pour pouvoir commencer les oestrogène, et si possible, dans mon optique de "lutter" contre ma disphorie, faire en sorte d'avoir des vêtements féminin.

Actuellement j'ai réalisé une page de don pour pouvoir avoir de l'aide pour financer mes vêtements féminin, cette pages est celui-ci.

Et plus réçament je pense avoir trouver un nouveau prénom de transition, Alicia.

cliquez ici pour revenir au début